Prêts pour la maternelle ? Comment bien préparer sa première rentrée

Votre enfant s’apprête à passer le cap symbolique entre la petite enfance et l’école primaire ? Voici quelques conseils destinés aux parents afin de favoriser une transition tout en douceur.

L’entrée à la maternelle est une étape importante dans la vie d’un enfant. Entre la garderie et l’école, la marche est haute et impressionnante pour les tout-petits qui font leurs premiers pas dans le monde des grands!

Tout d’abord, rappelons que la maternelle a pour principal objectif la socialisation des enfants en dehors de leur cellule familiale. Cette première étape leur permet d’apprendre les règles de vie en collectivité: le respect des amis et des règles, le vivre-ensemble, l’écoute, la communication, etc.

« Ce que l’on souhaite, c’est aussi de leur apprendre à aimer l’école, ajoute Nancy Poulin, enseignante à la maternelle, qu’ils constatent qu’ils sont bien dans ce nouvel environnement et dans leur groupe. Une fois que cela est acquis, les apprentissages se font beaucoup plus facilement. »

Voici donc les conseils de Madame Nancy pour accompagner son enfant à faire ce pas de géant.

Activités de transition

★ À quelques jours de la rentrée, allez jouer dans la cour d’école afin que votre futur écolier se familiarise avec son nouveau terrain de jeu. Une autre belle idée est d’organiser un pique-nique où il aura la chance d’expérimenter comment se débrouiller avec sa boîte à lunch, ses nouveaux contenants et sacs à collation. On peut alors le pratiquer à les ouvrir seul, à se familiariser avec ce qu’il mangera et même à le faire participer à la préparation des lunchs et aux choix de menus.

petite fille qui regarde son père dans une cuisine qui prépare son lunch zéro déchet

★ Jouer à des jeux de société avec son enfant est une autre belle façon de le préparer à ce qu’il l’attend à la maternelle, à savoir: jouer à plusieurs, attendre son tour, perdre.

« À la maternelle, il y a plusieurs périodes de jeux calmes durant lesquelles les élèves sont appelés à jouer à des jeux de société, souligne Mme Nancy. Les enfants qui ont déjà été initiés ont déjà une longueur d’avance. »

Préparation par la lecture

Répondez aux questions des enfants au fur et à mesure qu’elles viendront, sans les devancer et en évitant de trop minimiser la maternelle. Insister trop sur ce qui les attend peut occasionner un stress inutile à l’enfant. En revanche, le moment est bien choisi pour leur lire des contes et de belles histoires sur l’entrée à l’école.

Les dodos

À l’approche de la rentrée scolaire, il est préférable d’éliminer peu à peu la sieste d’après-midi dans la routine de votre tout-petit. À la maternelle, une période de repos variant entre 20 et 30 minutes est prévue. Votre progéniture pourra se reposer, mais aussi faire des jeux calmes comme des casse-têtes, des dessins ou de la lecture.  

« Un enfant habitué à faire des siestes sera plus amorphe en après-midi, souligne Mme Nancy. Il vaut donc mieux l’habituer à fonctionner sans celles-ci ». 

Une à deux semaines avant la rentrée scolaire, il est aussi recommandé de devancer l’heure du coucher et du lever afin de se coller le mieux possible à la nouvelle routine.

Rangement amusant

À l’école, les enfants devront apprendre rapidement à bien s’organiser avec leurs sacs et articles personnels dans les casiers. Pour les aider, prévoyez des endroits définis à la maison pour disposer de leur sac à dos, vêtements (manteau, casquette) et boîte à lunch. Les inciter par le jeu à bien ranger leurs jouets lors des transitions est une autre belle façon de les préparer au préscolaire.

Vers plus d’autonomie

Assurez-vous que votre enfant est en mesure d’attacher ses souliers et son manteau sans difficulté. Cet apprentissage peut se faire sous forme de jeu à l’approche de la rentrée. Il est également important qu’il soit autonome à la salle de bain pour s’essuyer tout seul et se rhabiller sans aide. 

Garcon et fille qui se tiennent par la main avec sac à dos

Parent organisé, enfant rassuré

Afin de maximiser son intégration à la maternelle, assurez-vous que votre enfant commence sa journée en même temps que les autres, sans retard, autant que possible. Quelques minutes de décalage suffisent à occasionner un désagrément pour les enfants et l’enseignant. Même chose pour la fin des classes: un parent en retard occasionne souvent beaucoup d’insécurité et de stress aux tout-petits. 

Lors des premières semaines de maternelle, il ne faut surtout pas vous inquiéter si les journées et les soirées semblent plus difficiles pour votre petit amour.

« Les enfants mettent environ deux mois à s’adapter, précise Mme Nancy. Deux mois durant lesquels ils sont plus fatigués, où il y a davantage de pleurs et d’anxiété. Généralement, en novembre, les choses se placent et la routine de la classe est bien intégrée. » 

Bonne rentrée aux enfants, parents et enseignants !

enfants qui jouent dans un module de parc et qui tient un sac à collation

Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés