Boîte à lunch zéro déchet

Et si, cette année, on changeait nos habitudes de consommation pour tendre vers une boîte à lunch plus écolo? Nous en avons discuté avec Florence-Léa Siry, experte zéro gaspillage, pour joindre des astuces à l’agréable.

Emballages de barre granola, de bâtonnets de fromage, de petits paquets de biscuits, contenants du yogourt, de pudding, de compote... En moyenne, une boîte à lunch d’écolier génère neuf déchets. Si on multiplie par le nombre de jours d’école et le nombre d’élèves, le chiffre donne le tournis! « Tout ce qui est transformé génère un déchet, observe l’auteure, chroniqueuse et conférencière Florence-Léa Siry. On peut en éliminer un à la fois en optant pour celui qui nous apparaît le plus accessible, comme les barres granola et les biscuits que l’on peut faire maison, par exemple.»

 

Forte de son expérience comme traiteur, mais aussi comme experte zéro gaspillage sur sa propre chaîne YouTube et à des émissions télévisées comme Ricardo et Moi j’mange, Florence-Léa Siry nous donne ses astuces et conseils.

Florence-Léa Siry, experte en zéro gaspillage

S’initier au vrac

Pour éliminer plusieurs déchets, il n’y a rien comme acheter les aliments à la source. Privilégiez les fruits et légumes à l’unité plutôt que les emballages au poids. « Je vous encourage à vous créer une habitude pour vous approvisionner en céréales, noix, graines et farines en fonction de vos besoins dans les épiceries en vrac, suggère-t-elle. Pour réduire le gaspillage, il faut être cohérent dès son approvisionnement. On range ensuite nos aliments frais dans des sacs écoresponsables. Ceux-ci conservent très bien les carottes, les laitues, les fruits. »


Préparer ses aliments

Investissez une heure dans son weekend, mettre de la musique, se servir un verre de vin ou de chai latté et préparer ses aliments et repas à l’avance (crudités, cuisson de la protéine, pré-cuisson des pâtes, etc.) afin qu’ils soient prêts à l’assemblage. La résultante? « On mange mieux et on est moins portés à acheter des aliments préparés et transformés. »


✾ Mettre les enfants dans le coup

En les éveillant tôt, en leur expliquant le pourquoi de nos gestes écoresponsables, les enfants seront sensibilisés à ces questions et en comprendront l’importance. « Faites-le sous forme de jeu ou de défis. Plus tard, ce sont eux qui vont nous “challenger” sur ces enjeux. »

« L’alimentation est ce sur quoi nous avons le pouvoir de diminuer le gaspillage. Pour le projet Drawdown, un groupe de chercheurs a analysé sur plusieurs années 100 gestes individuels que l’on peut poser pour avoir un effet mondial sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le meilleur geste est celui de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires. » Source: Drawdown


Y aller étape par étape

Rome ne s’est pas bâtie en un jour. En se fixant pour objectif de commencer par les boîtes à lunch, on agit sur un geste que l’on pose tous les jours. « On n’est pas obligé d’avoir tout éliminé dès le jour 1, mais on peut se fixer comme but d’y arriver d’ici Noël. Et de janvier à juin, on peut se fixer le défi de cuisiner en mode zéro gaspillage. L’important est de se fixer des objectifs non pas radicaux mais durables. »

« Gaspiller moins, c’est gratifiant! C’est se rendre compte qu’on n’a pas besoin d’aliments transformés et emballés pour s’alimenter santé, efficace et de manière écologique. C’est de répondre à nos valeurs.» 


Aiguiser sa créativité

Pour remplacer la panoplie de collations individuelles (biscuits, yogourt, fromages préemballés), on fait de gros lot de collations que l’on congèle. « Pour remplacer les bâtonnets de fromage, on apprend à couper son bloc de fromage autrement. On peut aussi les piquer sur un cure-dent avec des raisins pour faire une brochette, pour une collation fancy de type cocktail. » 

« L’autre option est de s’organiser une corvée avec des amis pour cuisiner de grosses quantités de biscuits, de barres et de repas à réchauffer.  Les enfants y participent et ça devient une activité! »

LES ESSENTIELS D’UNE BOÎTE À LUNCH ÉCOLO

✅  Contenant principal et petits contenants

Avant d’acheter de nouveaux contenants, on regarde ce qu’on a déjà ou qu’on peut recycler. Les plats à compartiments sont super pour mettre plusieurs ingrédients (même le dessert) dans un même plat. On peut aussi créer des compartiments à nos plats réguliers en utilisant des moules à muffins en silicone.

✅  Thermos

Pour tous ces plats (soupes, chilis, spaghetti) que l’on peut garder au chaud et qui plaisent à nos tout-petits.

✅  Sacs à sandwich et à collation écoresponsables

Pour remplacer les fameux sacs de plastique à usage unique de type Ziploc. On les choisit réutilisables, écoresponsables et durables.

Ustensiles réutilisables

On utilise ceux de la maison ou alors on se de procure des deux-en-un en métal ou en bambou.

Napperon enroulable réutilisable

Bloc réfrigérant écolo

« Apprendre à faire des barres tendres de fonds de sac “touski”, c’est varier en fonction de nos trouvailles. On fait participer notre enfant (Capitaine Touski) pour voir ce qu’on va mettre dedans. »

✅  Bouteille d’eau et/ou boîte à jus réutilisable

« Quand on apprend à faire des jus maison, on ne s’en lasse pas! D’une semaine à l’autre, on peut varier les épices et les saveurs. » Voici la fameuse recette de limonade zéro gaspi de Florence-Léa Siry:

napperon pour lunch zero déchet avec ustensiles motif chats 


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés